Equipe PROFEOR - CIREL EA 4354

Accueil du site > Présentation > Des perspectives analytiques communes
  • Statistiques
  • Dernière modification :
    Le mardi 11 janvier 2011
  • Statistiques contenus :
    Articles : 80 -  Sites : 7 - 

Des perspectives analytiques communes

1. Resituer l’éducation dans le cadre plus général du travail de service tout en dégageant ses spécificités : longueur et densité de la relation éducative, rapport aux valeurs, nature du « produit » que sont les transformations cognitives, ou identitaires recherchées par l’éducation, co-construction du résultat par l’éduqué et le professionnel de l’éducation.

2. Analyser et accompagner les transformations actuelles du monde éducatif, alors que se font jour de nouvelles collaborations et divisions du travail entre professionnels de l’éducation (enseignants et travailleurs sociaux par exemple) et avec d’autres acteurs concernés par la mission éducative (entreprises, collectivités territoriales etc..) Il s’agit de prendre la mesure des conséquences les plus marquantes des politiques publiques sur le travail en éducation : montée de l’évaluation et de l’expertise, appel à des collectifs de travail, à une organisation en réseaux et par projets. Le laboratoire est présent sur les terrains d’émergence de nouveaux types d’interventions éducatives, dans et hors des institutions, qu’ils se traduisent ou non par des nouveaux métiers : accompagnement, coaching, conseil, expertise, formes diverses de soutien et de médiation. En ce sens, il a particulièrement vocation à être l’interlocuteur scientifique de dispositifs éducatifs innovants.

3. Prendre en compte les différents contextes institutionnels du travail éducatif ouvre un espace de discussion à la fois méthodologique et théorique fructueux. La comparaison internationale en est aujourd’hui un élément central dans lequel plusieurs chercheurs de Proféor sont activement engagés, que ce soit par des recherches ou des collaborations professionnelles. L’internationalisation des évaluations, la circulation des politiques de réformes, et la présence d’agences internationales d’observation et de contrôle des politiques nationales plaident évidemment pour une prise en compte de ces nouvelles dimensions, globales, du monde éducatif et de la manière dont elles se diffractent, très différemment sur les instances locales et les acteurs de terrain.

4. Analyser les Continuités, ruptures et temporalités du travail éducatif. La formation d’un individu se fait aujourd’hui en traversant plusieurs types d’institutions éducatives, parfois dans un même moment, parfois dans une continuité temporelle, parfois lors de plusieurs étapes distantes dans le temps. Désormais, l’éducation adopte différentes temporalités, où reprise d’études, décrochage, expériences diverses composent des trajectoires que les individus concernés disent volontiers « atypiques » mais qui précisément en appellent à un surcroît d’analyse. L’équipe Proféor s’engagera dans les années à venir à problématiser ces thématiques. Elles seront aussi le lieu d’une interrogation sur les méthodologies (entretiens biographiques, récits de vie en formation, écriture sur l’activité) qui les prennent particulièrement en charge, permettant précisément aux individus de les recomposer et de les doter d’un sens, inséparable du processus de formation lui-même.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs Espace Admin