Equipe PROFEOR - CIREL EA 4354

Accueil du site > Actualités > Evénements anciens > Séminaire Proféor-CIREL « Les frontières du travail éducatif »
  • Statistiques
  • Dernière modification :
    Le mardi 11 janvier 2011
  • Statistiques contenus :
    Articles : 80 -  Sites : 7 - 

Séminaire Proféor-CIREL « Les frontières du travail éducatif »


- A l’occasion du premier séminaire thématique Proféor de l’année 2009.2010, Laurence Loeffel vous propose un appel à communication interne. Son texte a pour vocation de susciter quelques interventions de chercheurs de Proféor, qui, à partir de son texte (en complémentarité, en contrepoint, en complément, en développement, en contradiction ou en désaccord avec etc.) et en lien avec leurs propres travaux, montreront comment ils se situent par rapport à cette idée de frontières du travail éducatif. Ces textes précéderont des interventions lors de la journée de séminaire.

Laurence initie un processus qui se continuera pendant les autres séminaires de l’année. Le texte de chacun des coordonnateurs de séminaire n’a pas vocation à définir, à clore, à délimiter mais à amorcer, mettre en appétit, appeler des propos en échos en vue d’une interprétation polyphonique de notre première partition : les frontières du travail éducatif.

Merci d’envoyer vos propositions à Laurence pour la mi-octobre (une ½ page maxi). En fonction du nombre de collègues impliqués, le séminaire se déroulera soit sur une ½ journée (9h-13h), soit sur une journée (9h-16h)

Patricia Remoussenard

"Un premier intérêt que suscite la question tient dans la dimension métaphorique de la notion de « frontière ». Associée à l’analyse de l’Ecole, elle peut ainsi s’entendre au sens propre comme au sens figuré. Au sens propre, elle suggère un espace éducatif « tiers » (par ex. : l’espace de scolarisation des Tsiganes), mais qui lui-même engage la délimitation de nouvelles frontières. Il ne s’agit pas d’un espace éducatif ouvert, à comprendre comme abolissant toute frontière (sur le modèle américain de l’out-door education, par exemple). Il s’agit bien de penser de nouvelles frontières. D’autres exemples viennent à l’esprit concernant la multiplication des espaces éducatifs tiers : les espaces de l’accompagnement scolaire, les classes-relais, etc.. Au sens propre de « frontières », il s’agit de penser de nouvelles frontières du travail éducatif en-dehors des murs de l’école et de la classe. Mais ce sens propre vient donner consistance au sens figuré : la notion de frontière engage, par là, la question des normes de l’éducation scolaire et leur déplacement : il y a de l’éducatif dans des lieux inattendus ou inhabituels, cette fois-ci à l’intérieur même de la classe et de l’école. On peut penser au domaine de la « vie scolaire », par exemple, qui pousse à de nouveaux partages des tâches, à une nouvelle division du travail éducatif, remettant en cause, notamment, le traditionnel « territoire » de l’enseignant. Dans le même ordre d’idées, on peut aussi penser aux déplacements du « métier » au « travail », le métier suggérant un ensemble de gestes normés susceptibles d’être appris et transmis, le travail en revanche suggérant une activité qui doit s’inventer sans cesse. On peut aussi songer, si on s’intéresse au travail au sens de l’activité, aux tâches, activités, rôles, dimensions éducatives quand ils se déploient dans d’autres espaces que l’espace scolaire, et déplacent ou logent le travail éducatif dans des champs d’activité éloignée des institutions dont la finalité première est d’éduquer, de former : le travail, les pratiques de santé, les médias, le tissu associatif, la sphère politique…Parler de franchissement de frontières c’est alors identifier les compétences qui traversent ces frontières, s’exportent, se transfèrent et font évoluer la nature et la perception sociale du travail éducatif. A l’inverse, il est également intéressant d’étudier l’irruption de nouvelles compétences dans le champ éducatif (juridiques, commerciales, cliniques etc.) au sens où elles interpellent quelquefois les logiques centrales de l’activité et les valeurs des acteurs. C’est aussi du côté d’un travail éducatif en transformation que peut s’ancrer la question des frontières."

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs Espace Admin